9 août 2017

Une semaine à Copenhague: Royauté et port coloré (Jour 3)



N'hésite pas à épingler cet article sur Pinterest ;)






Changement de programme

La nuit s’est bien passée pour nous. Nous avions un peu peur que nos colocataires soient bruyants en rentrant mais finalement non, heureusement. Comme la veille, nous avons pris le petit-déjeuner à l’auberge. Ce matin, nous avons décidé d’aller à Tivoli qui est le célèbre parc d’attractions planté au plein milieu de la ville. Pour cette journée, nous serons que toutes les deux, entre françaises. Les deux américains que nous avons rencontrés sont partis hier. Nous arrivons sur les coups de 10h30 devant l’entrée, le parc ouvrant à 11h. Malheureusement, mauvaise surprise pour nous, l’entrée même sans les attractions est payante et nous la trouvons un peu chère juste pour se promener. Première déception du séjour. Je suis bien d’accord qu’en France, si l’on veut rentrer à Disneyland par exemple, il faut bien payer l’entrée même si on ne fait pas les attractions. Enfin, j’avais loupé dans mes recherches le prix et nous ne l’avions pas du tout pris en compte dans notre budget de départ. 

L'entrée du musée d'art
Ainsi, il faut bien adapter le programme donc nous partons en direction du palais royal de Christiansborg. C’est un grand bâtiment construit lui aussi avec des pierres bien noires avec en son centre, une très grande tour. On retrouve là encore des détails dorés comme pour l’église Notre Sauveur, dans le quartier de Christianshavn. Nous avons pu monter gratuitement dans cette tour. Avant, nous avons fait un petit peu la queue et il y avait même des agents de sécurité avec un dispositif pour passer les sacs au rayon X, à la pointe les danois. En tout cas, c’est très protégé. 


La montée se fait par un ascenseur, direct jusqu’en haut. La tour nous offre alors un joli panorama, et oui encore un. Cependant, l’ambiance est assez différente que le premier que nous avons vu. En effet, nous ne sommes pas dehors. Pour vous expliquer, il y a quatre espèces de fenêtres sans vitres à chaque point cardinal, donc un semi-panorama, on va dire. C’était tout de même sympa mais moins impressionnant. Ce qui est bien, c’est que par rapport à la veille, nous étions de l’autre côté de la ville donc on pouvait avoir une autre vue. Ainsi, nous pouvions apercevoir un autre aspect de la ville et reconnaître certains endroits comme le port ou la superbe église. De plus, sur le rebord, on pouvait trouver un plan avec le nom des différents monuments à voir et leurs emplacements dans la ville. C’est à ce moment que l’on a pu se rendre compte que Copenhague possède énormément d’église. Elles sont vraiment toutes totalement différents, avec une architecture particulière à chaque fois et aussi une différence au niveau des pierres utilisées. En sortant du palais, nous sommes allés dans la chapelle royal, qui est aussi ouverte au public. Elle est vraiment superbe, toute blanche et dorée. C’est ici que les couples de la famille royale se marient.

 

Déception

Pour le déjeuner, nous avons voulu goûter au fameux smørrebrød. C’est une spécialité danoise et suédoise. C’est connu pour être un repas pas cher pour les touristes. Étant d’origine suédoise, mon père m’en avait parlé et m’avait dit d’y goûter. En fait, c’est une tartine que l’on garnit de ce que l’on veut, que ce soit de poisson ou de viande, agrémenté de légumes comme de la salade, des tomates. J’en avais beaucoup entendu parler. Je m’attendais donc à quelque chose d’assez bon et original. Finalement, j’ai été un peu déçue. Seconde déception de la journée après le parc. C’est juste une tartine de pain garnit, très simple et sans grande originalité. On peut totalement en faire chez soi avec les ingrédients qu’on veut, donc oui ce n’est pas cher (15kr) mais franchement ce n’est pas extraordinaire. Nous sommes tout de même contentes d’avoir pu y goûter. Donc, Si vous souhaitez goûter, nous sommes allés au Ritz, appelé aussi Rita’s.

Voir la vie en couleurs

L’après-midi, nous nous sommes rendus dans le célèbre port de Nyhavn, mot signifiant tout simplement, « le nouveau port ». C’est sûrement l’endroit le plus connu de Copenhague et surtout le plus emblématique. Forcément, on ne pouvait pas partir sans y aller. Sur le chemin, nous sommes passés par les rues commerçantes. La voilà, la foule de touristes qui semblait absente pendant ces premières visites. Vous l’aurez compris, ce côté-ci de la ville est très prisée. Comme nous sommes bien sûr des touristes, nous avons fait un petit tour dans les différents magasins de souvenirs pour essayer de ramener des petites choses à nos familles respectives. Je suis très adepte de cartes postales depuis toujours donc j’en ai acheté quelques-unes. En fait, le port se trouve tout au bout de ces rues donc on est presque obligé de les traverser. De même que dans les rues, la foule est assez dense sur le port. Nous arrivons pile au moment de la fin du déjeuner donc tout le monde est encore attablé dans les divers restaurants longeant le port, les conversations vont bon train et il règne une atmosphère assez animée et agréable. 


Le port ressemble bien aux photos que l’on peut voir un peu partout. Ce sont un nombre incalculable de maisons colorées toutes alignées sur les quais. Ce sont en fait divers restaurants de toute sortes. Cet endroit est je pense, le côté animé de Copenhague. L’ambiance y est joyeuse, conviviale. On peut s’y retrouver pour boire un verre, prendre une glace et s’installer aux terrasses ou sur le bord pour discuter entre amis, famille, collègues etc. J’ai beaucoup aimé cette ambiance. Pour notre part, nous avons pris une glace puis nous nous sommes installées sur les petits murets. Il faut absolument que je vous parle de ce glacier. En fait, c’est une petite boutique qui se trouve au milieu de tous les restaurants. Elle s’appelle « Rajissimo ». Toutes les glaces et même les cornets sont faits maisons. On peut voir une personne attablée à l’intérieur, en train de chauffer et d’enrouler la pâte pour les cornets. C’est impressionnant et très intéressant à voir. Cela doit demander sûrement de la pratique et une certaine méthode pour enrouler les cornets correctement. La boutique dispose d’un très large choix de parfums pour les glaces et aussi d’accompagnement. Ils font notamment des gaufres belges ou des churros. Comme vous avez pu le voir sur Snap et Instagram, la première fois, j’ai pris une boule de glace à la mangue dans un pot. Noémie avait pris une glace en cornet pistache et cookies, il me semble. Que c’était bon ! On s’en vraiment que c’est fait maison, le goût de la mangue est totalement respecté et n’est en aucun cas fade ou autre. J’ai vraiment adoré ! Noémie aussi ! Je vous recommande donc grandement ce petit glacier qui ne paye pas de mine de l’extérieur mais qui vaut vraiment le coup.
Encore une fois, ce quartier contraste avec le reste de la ville qui est beaucoup plus calme. J’aime vraiment le fait qu’on puisse trouver une ambiance particulière à chaque quartier. En fait, en fonction de notre humeur du jour et de nos envies, on peut choisir un quartier qui nous correspond. 

Le soir, nous sommes retournés assez tôt à l’auberge puisqu’une soirée barbecue était organisée. Il fallait acheter ce qu’on voulait et puis l’équipe s’occupait de le cuire et d’apporter les accompagnements. C’était vraiment sympa. J’aime bien ce genre de dîner tout simple où l’on peut se retrouver. Nous avons pu retrouver les gens avec lesquels nous parlions la veille dans le salon. D’ailleurs, ils nous ont invités à les rejoindre. Comme c’était leur dernière soirée ici, nous sommes allés tous ensemble dans un club pour nous amuser un peu. Nous avons pu découvrir Copenhague de nuit. Cela ne change pas vraiment de ce qu’on a l’habitude de voir en France. Le club où nous sommes allés était sympa. Par contre, j’ai été surprise de voir que l’on pouvait y fumer, je ne sais pas si c’est autorisé là-bas. Enfin, nous sommes rentrés au petit matin dans l’auberge pour un bonne nuit de sommeil. Nous avons également décidé de ne pas mettre de réveil pour se reposer un peu. Cela allait être notre journée un peu off.  

Comment avez-vous trouvé ce troisième jour ? Quelle visite avez-vous préféré ? 

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 juil. 2017

Une semaine à Copenhague : Arrivée et premiers pas (Jour 1 et 2)



N'oublie pas d'épingler cet article sur Pinterest ;)

Vous connaissez ma passion et mon envie pour le voyage et la découverte. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez lire l’article "Une envie de voyage… ". Ainsi, dans cet article justement, je vous annonçais mon premier voyage, le début d’un rêve. Comme promis, je reviens tout vous raconter dans une petite série d’article consacrée à cette jolie ville.
Tout d’abord, remettons en contexte, je suis partie à Copenhague du lundi 3 juillet au dimanche 9 juillet 2017 avec un amie, Noémie. C’était la première fois pour nous deux que nous partions seules, sans connaître quelqu’un sur place, un peu à l’aventure.
Copenhague est la capitale du Danemark qui se trouve en Scandinavie au même titre que la Suède par exemple ou encore la Norvège. Nous sommes toutes les deux très attirées par la Scandinavie en générale et nous rêvions de la découvrir. C’est pourquoi, nous avons choisi cette destination qui peut peut-être surprendre comme premier voyage.

Découverte de l’auberge

Originaires de Tours, nous avons passés la nuit sur Paris afin de prendre l’avion très tôt le lundi matin. C’est la première fois pour moi que je prenais l’avion alors j’étais dans l’inconnu total à l’aéroport. Nous sommes arrivés bien deux heures en avance pour être sereines. L’heure du départ approche et nous montons finalement dans l’avion. Nous sommes parties avec la compagnie Vueling. Le vol s’est très bien déroulé, aucun problème. C’est tout de même une sensation étrange de prendre l’avion et de se retrouver comme cela dans les airs. J’ai bien aimé cette expérience. J’avoue avoir pris des photos quand nous étions au-dessus des nuages, c’est vraiment beau. En ce qui concerne la compagnie, les hôtesses parlaient espagnoles d’origines et anglais avec les clients évidemment. Nous n’avions qu’une valise en cabine. Cela nous a évité d’attendre pendant longtemps à l’arrivée un bagage en soulte. 

Nous rejoignons notre auberge de jeunesse dans laquelle nous allons séjourner pendant la semaine en métro. Ce qui m’a tout de suite surprise lors de nos premiers pas dans la ville, c’est la propreté. En effet, le métro est très propre, presque pas de papiers par terre. Cela m’a d’autant plus frappé que nous venions de Paris. Le métro danois est en fait un très long wagon, et non pas plusieurs comme on a l’habitude en France. Du coup, il paraît long et aéré. De plus, il ne possède pas de conducteur. Les deux extrémités sont totalement ouvertes par une fenêtre donc on peut tout à fait admirer la vue comme si on était en train de le conduire. C’est assez sympa.
Nous descendons à l’arrêt Forum, puis nous continuons une dizaine de minutes à pied. Nous arrivons devant notre auberge de jeunesse située dans le quartier de Norrebro. Celle que nous avons choisi se nomme « Sleep in Heaven ». Je dois dire qu’elle porte bien son nom. Nous avons tout simplement adoré. L’auberge est basée sur un concept de convivialité et d’une ambiance tranquille. Si bien, qu’on retrouve une grande salle de séjour avec un billard. Puis, adossé aux murs des très longs canapés remplis de coussins douillets et de couverture chaudes. Nous avons vraiment aimé le soir, nous installer confortablement. Il y a également, un coin surélevé avec toujours pleins de cousins dans lequel les groupes d’amis se retrouvent pour discuter. Les canapés sont vraiment bien puisque c’est dans cet endroit que nous avons rencontré et discuté pour la première fois avec les autres jeunes de l’auberge. Nous avons vraiment eu un coup de cœur pour l’endroit. C’est une bonne adresse que je vous recommande absolument si vous voulez passer quelques jours à Copenhague pour pas cher dans une ambiance de voyage détenue et amicale. 

Notre chambre était en fait composée que trois séries de trois lits superposés, ce qui donne neufs lits en tout. C’est la formule au niveau du prix la moins chère, ce sont des « lits économiques ». Honnêtement, nous ne faisions que dormir dans cette chambre alors c’était amplement suffisant. Le reste du temps, nous le passions soit dans la ville, soit dans le salon avec les autres. Je vous en parlerai sûrement plus en détails dans un article sur mes bonnes adresses à Copenhague. Nous avons donc passé notre première nuit à l’auberge. Nos camarades de chambre étaient tous des garçons et se connaissaient déjà entre eux donc le contact n’a pas été très simple, pas grave.

Premiers pas dans la ville

Nous prenons notre premier petit-déjeuner à l’auberge pour quelques couronnes. C’est vraiment bien puisqu’il y a beaucoup de nourriture à disposition et donc on peut bien manger pour essayer de manger un peu plus léger le midi et ainsi ne pas se ruiner. Nous avons déjà établi notre programme de la journée la veille avec une carte de la ville très pratique offerte par l’auberge à notre arrivée. Nous entamons donc notre première journée, très impatientes de découvrir la ville. D’ailleurs, un américain de notre âge que nous avons rencontré la veille, nous accompagne.

La matinée, nous nous sommes rendus au jardin botanique. C’est comme son nom le laisse penser, un très grand parc où l’on peut retrouver des très grandes serres. La serre principale est d’ailleurs absolument magnifique. La structure et l’architecture sont superbes. On sent vraiment qu’il y a de la recherche. De plus, cette serre surplombe le parc donc elle est d’autant plus impressionnante également de par sa grandeur. Nous sommes ensuite rentrés à l’intérieur. L’ambiance est tout de suite marquée par une forte chaleur qui se dégage et l’humidité qui nous saisit tout de suite. La serre déborde totalement de toutes plantes en tous genres, plus ou moins grandes, de toutes les couleurs. On trouve aussi un grand escalier blanc en colimaçon très beau qui nous fait monter tout en haut de la serre. On pourrait presque toucher la cime des plantes, on les surplombe. La chaleur y est encore plus étouffante.

 
Nous nous sommes ensuite baladés dans le parc qui est relativement grand. Arrivé au bout, nous avons même aperçu le château royal de Rosenborg. Le château est typique, je trouve que l’architecture danoise. Il est construit dans des pierres dans les tons rouges et les toits des clochers sont la particularité d’être verts. Cela m’a tout de suite étonnée comme ce n’est pas très courant en France de voir cette couleur utilisée pour des bâtiments. Malheureusement, notre budget restreint ne nous a pas permis de visiter l’intérieur du château. Cependant, nous avons pu traverser le parc afin de nous rendre dans le prochain quartier à visiter. Le parc est digne de ceux qu’on peut connaître et imaginer d’un château royal. Il est très grand avec pleins d’allées pour les promeneurs. C’est vraiment très sympa. En plus, il n’y avait pas encore énormément de monde comme on était encore dans la matinée.

Ensuite, nous avons repris la route, direction Christiania la célèbre ville indépendante. La marche a été assez longue pour nous et nous nous sommes un peu perdus puisque nous sommes arrivés dans le quartier de Christianshavn. Nous l’avons donc un peu visité. C’est un endroit sympa avec beaucoup de maisons colorées comme j’adore. Le contraste a d’ailleurs été impressionnant, une fois que nous sommes arrivés à Christiania. 
Le quartier de Christiania a été déclaré ville indépendante. C’est un endroit où se retrouve tous les amateurs de street art. C’est vraiment un endroit à découvrir. Je trouve que c’est réellement un endroit, voire un monde à part. Quand on rentre dans ce quartier, on y est pleinement et on ne pense pas au reste de la ville qui est complètement différent. Également, ce qui est assez étonnant, on peut voir à découvert la vente de produits stupéfiants. C’est plus ou moins légal dans cette partie-ci de la ville en fait. L’autre particularité de ce quartier est aussi le fait que les photos sont interdites, notamment en raison de cette vente. En pratique, je me suis rendue compte, que les gens ne disent rien si on veut juste prendre en photos le street art sur les murs mais ils sont beaucoup moins gentils s’ils surprennent des étrangers prenant leur commerce en photo. Avec le recul, cela peut faire poser des questions sur la légalisation ou non du cannabis, cela reste toujours un débat assez complexe cependant. En ce qui concerne le street art, c’est vraiment très pro et bien réalisé. J’ai vraiment aimé découvrir leur travail. Certains ont vraiment des dons en dessin et surtout avec les nombreux détails minutieux. Nous avons pris à manger sur un des nombreux stands nomades de nourritures présents vers le centre du quartier.

Une beauté cachée

Il est encore tôt quand nous quittons le quartier. Nous nous mettons donc tous les trois d’accord pour visiter le musée national de Copenhague et commençons à marcher. En chemin cependant, nous passons à côté d’une église qui nous intrigue beaucoup. Ainsi, décidons de rentrer dans le parc. Il s’agit de l’Église Notre-Sauveur. L’extérieur est vraiment magnifique. Elle est bâtie par des pierres noires. Le clocher est sûrement le plus impressionnant. Il est construit avec les mêmes pierres et entouré de magnifique détails dorés qui ressortent très bien d’ailleurs sur les pierres sombres. Je connaissais son existence via quelques articles quand je me renseignais avant de partir. C’est pourquoi nous sommes rentrés. J’ai envie de dire, heureusement de nous sommes rentrés, sinon nous aurions loupés cette beauté à couper le souffle. Nous sommes rentrés en ne sachant pas vraiment ce que nous allions trouver à l’intérieur. Dès le pas de la porte, une musique résonne. En fait, au-dessus de la porte se trouve un immense et magnifique orgue qui diffuse une douce mélodie en continu. Cela nous plonge tout de suite dans une ambiance particulière. L’église est toute blanche, cela la rend très lumineuse. On y retrouve comme sur la tour à l’extérieur, de nombreux détails dorés. L’hôtel se trouve tout au fond de l’allée, il est dans les tons bleus, blancs et dorés. Vous l’aurez compris, cet intérieur est magnifique, j’ai adoré. Ce qui est marrant en y repensant, dès que nous sommes rentrés nous avons arrêtés de parler et nous avons séparément arpenter l’église, toujours comme seul son le chant de l’orgue. Tout autour de nous, les gens faisaient pareils. Je pense que ce genre de lieu captive énormément.


Nous ne pouvions pas nous arrêter là, alors nous avons décidé de monter tout en haut de la tour. Pour 30kr en tarif étudiant, nous avons accès à l’ascension. Je peux vous dire que ce fût une véritable épreuve. La montée est vraiment rude avec des escaliers minuscules et raides en bois. En montant, on croisait les gens qui descendaient donc on devait nous écarter pour les laisser passer. Je ne sais pas combien de niveau nous avons monté mais à mon avis beaucoup. Nous avons pu voir les cloches, ainsi que le mécanisme entier de l’horloge. Une fois arrivée tout en haut, il faut sortir dehors. L’ascension de la tour continue en étant complètement dehors, à la merci du vent notamment. Le panorama est absolument lui aussi à couper le souffle. Nous voilà avec une vue à 360° sur tout Copenhague et même un bout de la mer. Je pense que c’est un des moments que j’ai le plus apprécié de ce voyage. Pour une première journée, on commençait fort ! Je vous laisse admirer la vue à travers les photos que j’ai pu faire mais bien sûr si vous avez l’occasion le mieux est tout de même de le voir en vrai et de ressentir ce que nous avons pu ressentir aussi, à moitié au-dessus du vide.

La descendante se beaucoup plus facile évidemment. Nous décidons de vous rafraichir et nous poser un peu dans un café. Mine de rien, il faisait chaud. Nous sommes allés tout simplement dans un coffee shop en bas de l’église. C’était sympa et l’occasion pour nous de discuter de cette première journée à trois. Retour à l’auberge, c’était reparti pour plus de 45 min de marche. Il faut en vouloir pour y aller dans ce quartier, je vous le dis. 

Bien sûr, nous nous sommes posés dans le salon et nous avons commencé à discuter avec de nouvelles personnes pendant toute la soirée. En ce qui concerne le dîner, nous sommes allés acheter une salade à un Seven Eleven juste derrière, d’ailleurs nous allons faire cela tout le temps comme ce n’est pas cher et ça nous évite d’aller loin. Une première journée vraiment très bien qui se termine. Une bonne nuit de sommeil pour de nouvelles découvertes le lendemain. 



J'espère que vous avez aimé ces deux premiers jours. N'hésitez pas à me faire vos suggestions pour les prochains jours afin que je puisse améliorer mon récit. Dites-moi aussi si le nombre de photos et bien ou si vous trouvez que c'est trop. N'hésitez pas aussi si vous avez des questions ou autres. On se retrouve très vite pour les jours suivants.

Quel quartier/ monument te fait le plus envie ? Qu'as-tu préféré ?



Rendez-vous sur Hellocoton !
Free Blue Light Cursors at www.totallyfreecursors.com